Wigowiz, le covoiturage de vos événements
Le covoiturage de vos événements

FAQ

À quoi sert Wigowiz ?

Ce site vous permet d'organiser le covoiturage pour vos événements : mariages, rencontres professionnelles, rassemblements associatifs, formations, compétitions sportives…
L'idée qui a donné naissance à wigowiz est d'offrir un service simple et efficace, sans superflu. Deux clics suffisent à créer un événement. Deux clics suffisent à participer au covoiturage d'un événement.
Sans prétention, Wigowiz vous aide à réduire l’impact écologique de vos événements et permet à vos invités de faire des économies et des rencontres !

*****

Combien coûte l'utilisation de ce site ?

L'utilisation de Wigowiz est gratuite.
Vous appréciez ce service de covoiturage ? Il vous fait réaliser des économies ? Pour nous aider à le développer et à financer les frais techniques du site, vous pouvez faire un don, même de 1 euro.

*****

Pourquoi le covoiturage ?

L'augmentation du prix des carburants, les embouteillages, la pollution et bien sûr le réchauffement climatique, nous obligent aujourd'hui plus que jamais, à remettre en question l'utilisation que nous faisons de la voiture.

En réduisant le nombre de véhicules en circulation, le covoiturage participe au développement de l’éco-mobilité.

Ses avantages sont multiples :

*****

Partage des frais

Le covoiturage permet à tout le monde de faire des économies, en partageant les frais. Mais ce partage n'est pas obligatoire et doit être décidé par le conducteur et le passager au moment de se mettre d’accord pour covoiturer.Il est important que les montants des éventuelles participations soient fixés dès le début et clairs pour tout le monde.
À l'inscription, Wigowiz permet à l'utilisateur d'indiquer son souhait concernant le partage des frais.

Le conducteur ne doit accepter aucune rémunération supérieure à la contribution aux frais et ne réaliser aucun bénéfice sur ses trajets. Sinon, il entre dans le champ du "transport rémunéré de personnes" et est assujetti à la souscription d’une assurance professionnelle spécifique.

La meilleure méthode est de diviser le prix total du voyage (carburant + péage) par le nombre de personne chauffeur compris.En général, on ne compte pas les coûts liés à la voiture (entretien, assurance, ammortissement) car le conducteur aurait de toute façon utilisé son véhicule pour le déplacement.

Méthode de calcul :

  1. le plus simple est de partir sur une base de 7L/100 km (c’est une moyenne) => On rapporte ce chiffre au nombre de km (K) du trajet : (K x 7)/100.
  2. on multiplie par le coût moyen du carburant = > on obtient le « coût carburant » du trajet
  3. on ajoute le coût des éventuels péages
  4. on divise le total par le nombre de personnes dans la voiture, conducteur compris

Exemple :
3 personnes (chauffeur compris) pour un trajet de 150 km avec un péage à 15 €.
Coût carburant (consommation 7l / 100, prix au litre 1.25 €) :
(7*150/100)*1.2 = 13
Prix du péage : 15
Coût global du voyage : 15 + 13 = 28
Soit pour 3 personnes dans le véhicule, une participation pour les 2 passagers de 28 / 3 = 9


Les sites de recherche d’itinéraires indiquent aussi le coût de votre trajet :
www.viamichelin.fr
www.mappy.fr

Trouver le carburant le moins cher sur ma route :
http://www.prix-carburants.gouv.fr

*****

Assurance

Toutes les personnes transportées sont couvertes par la garantie obligatoire de responsabilité civile du propriétaire du véhicule en cas d'accident. Pour covoiturer, aucune extension de garantie n’est donc nécessaire.
Mais il peut être conseillé de déclarer à son assureur la pratique du covoiturage, notamment pour permettre à ce dernier d’apprécier les risques garantis et d’attirer l’attention de l’assuré sur certains points.
En particulier, avant de céder le volant à l'un de ses passagers, le conducteur doit vérifier que son contrat ne comporte pas une clause de conduite exclusive.
Même lorsque son contrat inclut le prêt de volant, l'automobiliste doit savoir que si le conducteur occasionnel provoque un accident, c’est le souscripteur de l’assurance qui sera pénalisé d’un malus. Si le conducteur occasionnel est novice, le contrat d’assurance peut notamment prévoir l’application d’une franchise plus élevée, qui resterait à la charge du souscripteur. Si vous prêtez le volant, n'oubliez pas qu'en cas d'accident et si votre conducteur est en tort, c'est vous qui paierez le malus. Certaines assurances demandent une déclaration en cas de prêt du véhicule, et exigent que la personne ait deux ans de permis au minimum. Pensez à vous renseigner.